Courses automobiles

Présentation

Courses de voiture, un nom générique désignant de nombreuses disciplines sportives au cours desquelles une compétition de vitesse se déroule entre divers types d’automobiles, aussi bien de voitures que de camions. Les courses se déroulent sur des pistes spécialement construites, normalement de 3 à 5 kms de long, ou sur des routes, avec trois catégories principales de voitures : voitures de tourismevoitures de sport, et prototype de course.

Chaque catégorie est divisée en classe selon le type de voiture et de moteur. Il existe six groupes divisés en deux catégories. La catégorie 1 comprend la classe N – stock-cars avec au moins quatre sièges (au moins cinq mille exemplaires par an) ; puis la classe A – voitures de tourisme avec au moins quatre sièges et une production équivalente à cinq mille exemplaire par an ; classe B – production de modèles grand tourisme avec deux sièges au moins (deux cent exemplaires par an). La catégorie 2 englobe la classe C – prototypes de course incluant la Formule 1F 3000, et F3 ; et la classe D – voitures de course open, sans limitation de construction.

Au niveau international ce sont les courses de Formule 1 qui jouissent d’une très grande popularité tandis qu’aux Etats-Unis c’est la course d’Indianapolis qui est la plus populaire. Les géants de la production tels que Toyota, Fiat, Renault, Ford etc … , sponsorisent leurs propres courses. Les courses de voitures anciennes et les courses de camions sont des disciplines qui deviennent de plus en plus importantes.

Les courses les plus réputées d’Europe sont les 24h du Mans en France, Monza en Italie, et le Nurburgring en Allemagne. Les courses les plus prestigieuses aux Etats-Unis sont la course d’Indianapolis et celle de Laguna Seca à Monterey en Californie. La course d’Indianapolis représente un village avec des installations techniques ultramodernes et un centre de tourisme accueillant plus de quarante mille spectateurs venus de tout le pays et de l’étranger.

Histoire

Les plus anciennes formes de course automobile remontent à l'époque des premières automobiles identifiées au départ comme rallyes automobiles. Elles étaient organisées sur des routes, le plus souvent entre villes, pour faire une boucle. Les premiers rallyes modernes furent préparés par l’américain J. Gordon Bennett qui résidait en Europe. À partir de 1903 ils se déroulèrent sur des circuits.

Formule 1

Les courses de Grand prix se déroulent de mars à octobre avec des voitures construites spécialement. L'histoire de la formule 1 commence avec la tradition des courses nationales organisées dans divers pays, instauré avec la course du Mans en 1906 en France.

Le premier vainqueur de grand prix fut F. Szisz en Renault avec une vitesse moyenne de 101,17 km/h. Dans les années 1930 les grands prix nationaux s’ouvrirent au niveau international avec une compétition particulière entre l’Italie et la France qui pris un caractère nationaliste lorsque Hitler conquit le pouvoir en 1933. C’est à cette époque que la domination de Mercedes et DKW commença.

Les conditions d’organisation des compétitions internationales menèrent à une standardisation des règlements des courses de Grand prix comme une limitation du poids des voitures à 750 kg. Avant 1939 les meilleurs conducteurs furent les italiens C.G Campari (1892-1933), T. Nuvolari (1892-1953), A. Vrazi (1904-1948), ; les Allemands R. Caraciolla (1901-1959), H. Stuck von Villiez (1900-1977), B. Rosemeyer (1909-1938) ; les américains L. Meyer (1904-1995) et W. Show (1903-1954).

Les meilleures voitures produites avant 1939 sont les Alfa-Romeo, BugattiMercedes-Benz, Auto Union, Maserati et Ford.

Après la seconde guerre mondiale les compétitions reprirent en 1948 avec les deux catégories selon la puissance du moteur, la formule 1 avec un moteur ordinaire allant jusqu'à 4500 cm³, et celle avec des moteurs à carburant spécial à 1500 cm³, et la F2 avec des moteurs de moindre puissance. Les championnats de Grand prix individuels commencèrent en 1950 et ceux des constructeurs en 1958. De 1954 à 1960 la cylindrée du moteur ordinaire fut limitée à 2500 cm³ et les autres à 750 cm3. De 1961 à 1966 les moteurs à carburant spécial furent supprimés et la cylindrée limitée à 1500 cm³ à cause du nombre élevé d’accidents mortels.

Le poids des voitures fut limité à 450 kg sans carburant. De 1966 à 1968 les moteurs ordinaires furent limités à 3000 cm³ et les autres à 1500 cm³ de retour. En 1970 Renault introduisit des moteurs turbo compressés qui améliorèrent la performance des voitures. En 1986 les moteurs ordinaires furent retirés des courses pendant un an et en1988 les moteurs avec turbo compresseur furent supprimés et remplacés par les autres avec une cylindrée maximum de 3500 cm³.

Les règlements introduis en 1996 limitent la formule one aux moteurs quatre temps ordinaires avec 12 cylindres maximum jusqu’à 3000 cm³. La transmission quatre roues, l’ABS et la suspension active furent supprimés.

Le nombre d’équipes passa de six en 1961 à douze en 1972 et dix-huit en 1975. IL existe aujourd’hui seize courses maximum qui se déroulent dans divers pays, avec vingt-six voitures participantes.

Les six premiers pilotes marquent des points de la manière suivante : le premier 9 points, le deuxième 6 points, le troisième 5 points, puis 4, 3 et 2. Jusqu’en 1959 un point de bonus été donné pour le meilleur temps de circuit. Le premier obtient aujourd’hui 10 points.

Les voitures représentent aussi leurs constructeurs comme BRM (British Racing Motors), Honda, FerrariPorscheMaserati etc. Après 1945 les entreprises participent aux courses individuellement ou avec des alliances, par exemple Brabahm-BMW, Williams-Ford, lotus-Ford, Tyler-Ford, Cooper-Climax, Lotus-Climax, McLaren-Honda, McLaren-Porsche, Williams-Renault etc.

Parmi les meilleurs conducteurs de la F1 il faut distinguer N. Farina (Italie) qui gagna la première course en 1950 en Alpha Roméo ; M. Fangio l’emporta cinq fois en 1951, et de 1954 à 1957 sur diverses voitures ; A. Ascari (Italie) – de 1952 à 1953 en Ferrari ; J. Brabham (Australie) – en 1959, 1960 et 1966 ; J. Stewart (Ecosse) – en 1969, 1971 et 1973 ; N. Piquet (Brésil) – en 1981, 1983, et 1987 ; N. Lauda (Autriche) – en 1975, 1977 et 1984 ; A. Prost (France) – en 1985, 1986 et 1989. Puis vinrent Ayrton Senna (Brésil) – en 1988, 1990 et 1991 ; M. Schumacher (Allemagne) – en 1996, 1997, 2000 et 2001 ; M. Hakkinen (Finlande) – en 1998 et 1999.


Haut de Page